Alimentation en eau

Il faut toujours avoir présent à l’esprit que tout système d’arrosage implique une consommation d’eau importante (plus l’installation est élémentaire et plus cette consommation sera élevée). Il faut donc prévoir une solution Faucetd’alimentation avantageuse et sûre : il peut s’agir tout simplement de l’eau de ville, ou bien du pompage de l’eau d’un puits ou d’une mare. Dans le premier cas on se trouvera confronté au problème pécuniaire que représente toute consommation d’eau (sans parler des risques de rationnement que peut imposer le distributeur en période de sécheresse) ; dans les deux autres on devra trouver la solution appropriée au puisage de l’eau au moyen d’une pompe.

L’eau de la ville

Le raccordement au réseau d’alimentation d’eau de la ville ne pose pas de problème particulier. Tout au plus devrez-vous prévoir dans votre installation domestique un robinet extérieur (ou une alimentation particulière depuis l’intérieur). Si la pelouse n’est pas à proximité immédiate de la maison, il vous est possible de demander une adduction spéciale vous raccordant au réseau dans de meilleures conditions. Un compteur autonome peut même être demandé, mais il va de soi que tous ces travaux seront facturés par le distributeur ou la municipalité.

 
Le pompage

L’alimentation en eau d’un système quelconque d’arrosage à partir d’un point d’eau personnel exige évidemment l’utilisation d’un matériel de pompage. Celui-ci dépendra directement de la profondeur à laquelle il faut aller chercher l’eau, de la hauteur à laquelle il faut la porter, de la quantité d’eau qu’il faut puiser (débit) et de la fréquence et de la durée d’utilisation du matériel. Sans entrer dans de complexes problèmes de robinets (l’arrosage ne se fait pas ici goutte à goutte), on peut considérer qu’une petite pompe électrique conviendra pour une pelouse de dimensions moyennes, alors qu’une moto-pompe pourra être nécessaire pour une grande installation.
Dans certains cas, il est possible de coupler la pompe à un “ballon” d’eau permettant d’obtenir une alimentation d’eau sous pression (trois bars au minimum), la pompe se déclenchant automatiquement lorsque la pression enregistrée par un manomètre tombe en dessous d’un certain seuil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *