L’outillage pour le bio-jardinage

Des cisailles de jardinage

Pour ceux qui pratiquent le jardinage, la première question à se poser est alors de savoir si l’acquisition d’un nouveau matériel s’impose réellement. Se poser la question avant l’acte d’achat est un geste d’écoconsommation ou de consommation plus responsable.

Le bon jardinier utilise les bons outils, pour cela, vous devez procéder à une sélection minutieuse du matériel, lors de l’achat de vos outils-jardin. Il faut tout d’abord,  faire la différence entre :

  • Les  outils traditionnels : habituellement fabriqués en acier solide avec des manches remplaçables, ces outils sont destinés à usage manuel ou mécanique. Ces équipements ne présentent aucun danger pour l’équilibre de l’écosystème.
  • Les engins à moteur : tondeuse de gazon, broyeur, aspirateur de feuille tronçonneuse, ces engins à motorisation électrique ou à explosion sont de plus en plus utilisés dans nos jardins. Attentions toutefois aux risques de pollution (sonore, émission de fumée…)

    Une pelle et une fourchette de jardin

La progression  technologique et le marketing ont participé à l’apparition de nouveaux besoins et à la mise sur le marché d’outils sophistiqués,  parfois très efficaces, mais souvent proches du gadget.

Il faut aussi privilégier certains réflexes tels que  le partage d’un achat avec des voisins ou avec la famille peut être envisagé, notamment pour des appareils dont l’usage n’est que saisonnier ou occasionnel. Ou le recours à des outils manuel pour minimiser la pollution et pratiquer par la même occasion des exercices physiques.

Outils, manuel, engins à moteur, pollution

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *